Bien choisir sa mutuelle

Soins dentaires : comment se faire rembourser ?

Publié par le , Mis à jour le 22/09/2015 à 16:01

Les soins dentaires effectués sur les enfants peuvent coûter très cher. Pour limiter les dépenses, il est important de posséder une bonne complémentaire santé. Elle permet d’être mieux remboursé suite à la pause d’un appareil dentaire ou après une simple consultation chez le dentiste.

Choisir une bonne complémentaire santé

Le rôle d’une complémentaire santé est de prendre en charge une partie des frais qui ne sont pas remboursés par l’Assurance maladie. Sur l’ensemble des contrats proposés aux patients, les forfaits sont souvent liés aux frais d’orthodontie. Ainsi,  si votre enfant consulte un chirurgien-dentiste, la prise en charge de l’Assurance maladie s’élèvera à 14,70 euros pour une consultation. En revanche, pour un obtenir un remboursement plus complet, il vous faudra faire appel à votre complémentaire santé.

Lorsque le prix d’une consultation est supérieur à 21 euros, on parle alors de dépassements d’honoraires. Des frais supplémentaires que seule la complémentaire santé est en mesure de prendre en charge en fonction des modalités de remboursement. Elles peuvent parfois être 8 fois plus élevées que la base déterminée par l’Assurance maladie.

Le point sur les conditions de remboursement

Les soins dentaires destinés aux enfants (moins de 13 ans) nécessitent une grande attention pour le dentiste. Carie, dévitalisation, pose d’un appareil, il est difficile de déterminer à l’avance le montant total des frais à débourser. Concernant un traitement effectué chaque semestre, la base de remboursement s’élève à 193,50 euros, le tout entièrement pris en charge par l’Assurance maladie.

Dans le cadre d’une séance de surveillance, la base de remboursement est fixée à 10,75 euros avec 70% de prise en charge de l’Assurance maladie. Le remboursement final est donc de 7,53 euros pour le patient. Enfin, pour une contention, les remboursements peuvent s’étaler sur deux ans. La première année, la base de remboursement est de 161,6euros avec une prise en charge à 100%. En revanche, pour la deuxième année, la base de remboursement atteindra 107,50 euros.

À noter que les enfants de plus de 16 ans ont la possibilité de bénéficier d’un semestre supplémentaire de traitement pris en charge si celui-ci a lieu avant une intervention chirurgicale sur les maxillaires.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES