Bien choisir sa mutuelle

Surcomplémentaire : compléter son contrat ANI

Publié par le , Mis à jour le 08/02/2017 à 16:39

Qu'est ce qu'une sur complémentaire ?

Malgré la souscription d’une mutuelle santé, il arrive parfois que la couverture santé ne suffise pas. Cela peut être le cas lorsque l’assuré se trompe dans son choix de mutuelle, sous-estimant par exemple ses besoins, mais cela peut également arriver dans le cadre d’une couverture collective via l’entreprise. Dans ce cas comment faire pour être bien couvert ?

Loi ANI : quand l’entreprise impose la mutuelle

D’ici le 1er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront avoir mis en place une mutuelle santé collective pour tous les salariés, dont la prime doit être partagée a minima à hauteur de 50 % pour l’employeur, et maxima 50 % pour le salarié. Cette mesure a pour objectif d’améliorer le taux de couverture de santé des Français.

Dans ce cadre, l’accord national interprofessionnel définit un panier minimum de couverture comprenant :

  • La totale prise en charge du ticket modérateur pour les consultations
  • Au moins 125 % du tarif de la Sécurité Sociale pour les frais dentaire (incluant les soins prothétiques et d’orthodontie)
  • Un forfait tous les 2 ans pour la correction optique

>> Au moins 50 euros pour une correction simple, au moins 125 euros pour une correction mixte, au moins 200 euros pour une correction complexe.

  • Une prise en charge sans limitation de durée pour le forfait hospitalier

Pourtant, il est possible que cette couverture minimum ne couvre pas assez certains assurés, car les besoins de ses derniers vont au-delà de ce panier de soins minimum. Cette mutuelle santé collective étant obligatoire, il peut être perçu comme injuste par les salariés le fait de se sentir « mal couverts ».

Comment alors remédier à ce manque de couverture ?

La surcomplémentaire, LA solution pour compléter

Sur-complémentaire, garantie complémentaire de 3ème niveau, ou encore sur-mutuelle, sont autant de termes pour nommer ce contrat qui a pour objectif de compléter une mutuelle santé initiale afin d'offrir de meilleurs remboursements.

Ce contrat peut prendre la forme d’une extension de garantie sur des garanties spécifiques ou être un deuxième contrat à part entière.

Pour bien choisir sa sur-complémentaire, il convient de faire le point sur la mutuelle initiale, par exemple la mutuelle d’entreprise imposée par l’employeur. Quelles garanties offre-telle ? Quel niveau de remboursement couvre-telle ?

Après avoir constaté l’état de la couverture, il faut définir ses réels besoins de santé et vérifier ce qui est déjà bien couvert et ce qui ne l’est pas. Pour être optimale, la surmutuelle sera ainsi composée des garanties manquantes au contrat initial.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES