Questions pratiques sur les mutuelles

Comment calculer son Indice de Masse Corporelle ?

Publié par le , Mis à jour le 10/01/2020 à 15:12

Comment calculer son IMC ?

Avec des problématiques d’obésité en France et dans le monde, il est important de surveiller sa corpulence. Si la plupart des gens se réfèrent à leur seul poids, il existe un autre indicateur, bien plus fiable : l’indice de masse corporelle (IMC). Voici tout ce qu’il y a à savoir sur cet indice validé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Qu’est-ce que l’IMC ?

L’indice de masse corporelle permet de classifier la corpulence d’un individu. Les seuils diffèrent selon qu’on est un homme, une femme, mais l’IMC se calcule avec la même formule dans tous les cas.

L’IMC est considéré comme un standard par l’OMS pour évaluer les risques liés au surpoids et à l’obésité.

Balance

L’IMC répertorie 7 niveaux de corpulence :

  • obésité morbide (plus de 40)
  • obésité sévère (35 à 40)
  • obésité modérée (30 à 35)
  • surpoids (25 à 30)

Les personnes ayant un IMC au-delà de 25 sont considérées comme étant en surpoids. Il faut donc perdre du poids pour retrouver un IMC normal, avec l’aide d’un médecin ou d’un nutritionniste.

  • corpulence normale (18,5 à 25)

Ces personnes ne sont ni en surpoids ni maigres.

  • maigreur (16,5 à 18,5)
  • famine / dénutrition (moins de 16,5)

Les personnes en situation de maigreur et de famine sont considérées comme maigre au sens médical du terme. L’objectif est alors de grossir, mais pas n’importe comment : demander conseil à un médecin, un nutritionniste ou un diététicien reste la meilleure solution.

Attention toutefois : l’IMC se calcule comme suit pour les personnes âgées de 18 à 65 ans mais pas pour les femmes enceintes, qui allaitent, les seniors, les sportifs, etc.

Pratiquer une activité sportive régulière aide à lutter contre l'obésité

Comment calculer son IMC ?

Sur Internet, il existe de nombreux site qui propose un outil pour calculer automatiquement l’IMC. Pour cela, il suffit en général de préciser son sexe (homme, femme), sa taille en centimètres, son poids en kg.

Mais si vous souhaitez faire le calcul vous-même, voici comment vous y prendre :

IMC = (Poids en kg / taille en cm)²

Quels risques de santé sont liés au surpoids ?

Les cas de surpoids et d’obésité peuvent avoir des conséquences sur la santé. Excédent de graisse dans le corps, le plus souvent dû à une alimentation trop riche et une activité physique trop faible, le surpoids et l’obésité sont considérés comme des maladies chroniques. Il en résulte de nombreuses affections :

Maladies cardiovasculaires :

D’autres maladies telles que :

  • diabète de type 2
  • apnées du sommeil
  • cancer du sein après la ménopause
  • cancer du colon
  • calculs dans la vésicule biliaire
  • arthrose à la hanche et aux genoux
  • lombalgies (douleurs dans le dos)

Le sport, un allié de poids

Le sport peut aider les personnes qui ont un IMC au-delà de 25. La pratique d’une activité sportive (natation, marche à pied, jardinage…) peut permettre de perdre du poids.

Selon une étude publiée dans « le Journal of Clinical Oncology », faire du sport permettrait de réduire les risques de 7 cancers. Les chercheurs estiment que bouger entre 2,5 heures et 5 heures par semaine pourrait réduire significativement le risque de développer cette maladie :

  • 27% pour le cancer du foie
  • 19% pour le cancer de la peau
  • 17% pour le cancer du rein
  • 14% pour le cancer du côlon (chez l’homme)
  • 10% du cancer du sein

Ce n’est pas la première fois que des professionnels de santé préconisent le sport. Prenez la France par exemple. Début 2019, des experts de l’Inserm expliquent que le sport devrait être proposé avant la prise de médicaments. Le rôle du médecin est alors essentiel. Ce sera à lui de motiver son patient à enfiler des baskets.

Même si cela peut paraître difficile  à concevoir, 30 minutes d’activité physique par jour peuvent soulager un malade chronique. Pour les moins sportifs, le simple fait de marcher peut avoir des conséquences positives sur la santé d’une personne. 

Rappelons que les Français et plus spécifiquement les femmes ne marchent pas assez. Selon un rapport d’Attitude Prévention dévoilé en 2019, elles sont 8 sur 10  à faire moins de 10 000 pas par jour avec une moyenne de 7 578. Une femme sur trois n’atteint même pas les 5 000 pas quotidien.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES