Questions pratiques sur les mutuelles

La complémentaire santé en cas de chômage

Publié par le

Le chômage est un problème qui, malheureusement, touche de nombreux Français. Il implique une diminution des ressources financières de la personne qui en est victime. La « solution » consiste souvent à limiter ses dépenses au strict minimum en résiliant par exemple sa mutuelle santé. Or, les problèmes de santé peuvent surgir à tout moment et la précarité financière de l’intéressé risque d’aller en s’aggravant.

La survie de la mutuelle d’entreprise

Après son licenciement, l’employé peut encore bénéficier de la couverture santé accordée par son ancien employeur.

Cependant, cela requiert l’existence d’une stipulation contractuelle qui oblige l’employeur à régler la cotisation de l’employé licencié pour une durée maximale de 9 mois. Si tel est le cas, le chômeur disposera alors d’une couverture santé pendant cette période.

Toutefois, cette couverture cesse dès que le statut du chômeur a subi un changement. En effet, si ce dernier a réussi à trouver un emploi, la mutuelle de son ancienne entreprise sera annulée.

La couverture par la mutuelle du conjoint

Le règlement de la cotisation peut être acquitté par le conjoint du chômeur si les époux ont souscrit une mutuelle commune.

Dans le cas contraire, le chômeur peut également être rattaché à la couverture santé de son conjoint. D’ailleurs, il est fort possible que la mutuelle du conjoint consente à accorder une réduction dans le cas de chômage. Il bénéficiera alors de la même couverture que celle dont dispose son conjoint.

Il est important de noter que ce rattachement peut être prolongé jusqu’à ce que la période de chômage ait pris fin.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES