Questions pratiques sur les mutuelles

La prise en charge des médecines douces

Publié par le , Mis à jour le 17/10/2018 à 15:11

Les médecines douces sont-elles bien prises en charge ?

A la recherche de soins plus naturels face aux nombreux scandales sanitaires, les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers la médecine douche, également appelée médecine alternative ou encore médecine naturelle. Ostéopathie, acupuncture, homéopathie … nombreuse sont ces disciplines parallèles. Mais sont-elles remboursées ?

Quelles sont les médecines douces ?

Un français sur deux aurait aujourd’hui recours à la médecine naturelle. Mais que considère-t-on comme « médecine naturelle » ? Lesquelles sont-elles ?

  • L’acupuncture : un traitement par implantation d’aiguilles sur certains points du corps ;
  • La chiropractie : une pratique consistant à faire des manipulations vertébrales et articulaires ajustements afin de réparer la colonne vertébrale ;
  • L’ostéopathie : une méthode pour rééquilibrer les structures ostéo-articulaires et viscérales ;
  • La micro-kinésithérapie : une pratique de palpation qui vise à chercher les d'événements traumatiques somatisés dans les différents tissus de l’organisme ;
  • L’homéopathie : une méthode thérapeutique préventive ;
  • La mésothérapie : une pratique d’injections locales et très superficielles de doses faibles de médicaments.

 

acupuncture

 

L’assurance maladie rembourse partiellement quelques disciplines

Cette médecine est généralement pratiquée par des médecins non conventionnés et n’est donc pas remboursée par la Sécurité sociale. Cependant, lorsqu’elle elle est pratiquée par des médecins conventionnés la sécu prend en charge. Dans les médecines douces, l’Assurance maladie semble toutefois faire un classement pour accorder la prise en charge. Toutes les médecines douces ne sont donc pas prises en compte de la même manière :

  • Homéopathie : les traitements sont remboursés à 30%, seulement s’ils sont prescrits par un médecin ;
  • Ostéopathie : la consultation est prise en charge, seulement si l’ostéopathe est conventionné. La consultation est remboursée sur la base du tarif de convention prévu pour un médecin généraliste.
  • Acupuncture : les séances sont remboursées à hauteur de 70 %, uniquement s’ils sont pratiqués par un médecin-acupuncteur conventionné.
  • Mésothérapie : la consultation et le traitement sont pris en charge  si cette pratique vise à réduire des douleurs chez le patient.

Le régime général ne reconnait pas les autres disciplines et donc ne les prend pas du tout en charge. En revanche, certaines complémentaires santé prennent en charge ces traitements naturels. Les complémentaires ne prennent en charge qu’une partie du tarif de la séance, avec un nombre de séances limitées dans l’année. C’est pourquoi la souscription d’une mutuelle santé peut s’avérer indispensable.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES