Questions pratiques sur les mutuelles

Le remboursement de la gynécologie

Publié par le

La consultation régulière chez le gynécologue est importante pour prévenir certaines maladies et surtout pour arriver à bien les soigner rapidement en cas de complication. En moyenne, une femme doit consulter son gynécologue au moins une fois par an. Explications.

Pourquoi consulter un gynécologue ?

Pour une femme, la consultation d’un gynécologue permet de traiter différentes affections médicales telles que des pathologies hormonales ou les infections génitales.

La consultation permet également d’effectuer le dépistage des cancers du col et du sein. Le gynécologue peut même effectuer  le planning familial. Le nombre d’interventions d’un gynécologue est nombreux aussi bien pour les femmes enceintes que pour les autres. D’ailleurs, la consultation chez un gynécologue est indispensable pendant la grossesse afin d’en assurer son bon déroulement.

La prise en charge de la Sécurité sociale

Si vous consultez un gynécologue du secteur 1, le remboursement de la Sécurité sociale pour votre consultation gynécologique est de 70 % du tarif de convention fixé. Pour un gynécologue du secteur 2, le tarif de convention fixé est un peu plus bas que le secteur 1 alors le remboursement sera beaucoup plus réduit. C’est également à vous de régler la participation forfaitaire et les dépassements d’honoraires, à moins de bénéficier du remboursement d’une mutuelle santé.

La prise en charge des mutuelles

Le remboursement d’une mutuelle va vous aider à couvrir les honoraires de votre gynécologue. De plus, cette branche de la médecine est souvent soumise à des dépassements d’honoraires, ce qui peut engendrer des frais importants faute de posséder une complémentaire santé.

Si vous consultez votre gynécologue une fois par an et que celui-ci ne pratique pas de prix élevé, une garantie à 100 % suffira alors à couvrir vos dépenses. Mais si votre gynécologue pratique des dépassements d’honoraire, vous devez choisir une formule aux garanties plus élevées.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES