Questions pratiques sur les mutuelles

Mutuelle et contraception : quels remboursements ?

Publié par le , Mis à jour le 29/10/2014 à 11:25
Les moyens de contraceptions se sont multipliés au cours de ces dernières années et ont tous prouvé leur efficacité. Pourtant, chaque contraceptif n’est pas adapté à toutes et tous, et n’ont surtout pas les même tarifs
 
Alors comment choisir le bon moyen de contraception et comment être bien remboursé par votre mutuelle ?
 
Mutuelle-land a fait le point sur ce sujet qui risque d’en intéresser plus d’une…mais aussi plus d’un !
 

Santé et contraception : le saviez-vous ?

 
Les françaises ne jurent que par la pilule (58%) ! Celle de 3ème génération est la plus répandue en France. Le préservatif (28%) arrive en seconde position puis vient le stérilet (21%) selon les chiffres d’une étude BVA-INPES datant de 2007.
 
Une française sur 10 (de 16 à 25 ans) n’a pas conscience que la pilule ne protège pas des IST. Alors que rappelons-le, seul le préservatif protège contre ces infections.
 
22% des français pensent qu’il y a un risque de stérilité à cause de la pilule, alors que c’est complètement faux !
 
Il ne faut pas forcément avoir vécu une première grossesse pour choisir la solution du stérilet !
 

Quels sont les moyens de contraception ?

 
  • La pilule contraceptive de 1ère et de 2e génération
  • La pilule de 3e génération
  • La pilule du lendemain (il s’agit de contraception d’urgence, à ne pas utiliser régulièrement)
  • L'implant contraceptif
  • Le stérilet
  • Les préservatifs (masculins et féminins)
  • Le patch contraceptif
  • L'anneau contraceptif
  • La stérilisation définitive
  • Les spermicides (en vente libre)
 

Qui rembourse les moyens contraceptifs ?

 
Il faut savoir que selon les méthodes de contraception choisies, la Sécurité Sociale comme les mutuelles peuvent participer à leur prise en charge. Voyons à quelle hauteur se font les remboursements pour chaque moyen de contraception :
 
  • La Sécu rembourse sur prescription
 
La pilule de 1ère et 2ème génération à hauteur de 65% du tarif de convention de la Sécu.
Le stérilet, à hauteur de 65 %.
La pilule du lendemain (gratuite pour les jeunes filles mineures), elle est remboursée à hauteur de 65% pour les personnes majeures.
 
  • La Sécu ne rembourse pas
 
La pilule de 3ème génération. Sauf pour la pilule Desobel Gé 20 (Effik), prise en charge à 65%.
Les préservatifs 
Les patches contraceptifs
Les anneaux contraceptifs
Les spermicides
 
Les mutuelles santé peuvent alors intervenir afin de combler ce qui reste à votre charge pour les moyens de contraceptions pris en charge par l’Assurance Maladie et parfois même pour les contraceptions non remboursées.

Vous trouverez alors dans certains contrats des forfaits de préventions couvrant les pilules non remboursées, les patches ou encore l’anneau contraceptif.
 
Et si jamais votre patch s’est détaché sans que vous vous en aperceviez ou que vous avez oublié votre pilule…il existe des complémentaires santé dont les garanties couvrent les frais liés à la maternité ! 
 
Vous l’avez compris, la contraception est variée en France mais pas toujours accessible à tous par manque de moyen. D’autant plus que la contraception est un traitement qui se prend à long terme, les dépenses sont donc régulières.
 
Afin de pallier ce manque, une mutuelle santé avec un forfait pour la contraception couvrira tous vos frais de santé. 

Pour trouver la formule la plus adaptée, le comparateur de mutuelles Mutuelle-land.com vous permet de confronter gratuitement les offres du marché.
 
N’hésitez plus et comparez dès maintenant : cette solution est simple, rapide et sans engagement !
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES