Questions pratiques sur les mutuelles

Quelle mutuelle choisir en cas de chômage ?

Publié par le , Mis à jour le 25/11/2014 à 14:26
Vous êtes chômeur ? Vous étiez salarié et vous voilà au chômage ? La protection de votre santé doit toujours rester importante pour vous ! Il serait dommage de se retrouver sans protection et d’avoir des frais de santé importants à régler alors que vous n’avez plus de salaire !

Qu’est-il prévu en cas de chômage du côté de votre mutuelle ou de votre assureur ? Pouvez-vous garder votre complémentaire santé en cas de licenciement ? Combien cela va-t-il vous coûter ? Quelles sont les formalités à remplir ?

Mutuelle-land.com vous propose ce dossier pratique pour répondre à toutes les questions concernant votre mutuelle santé que vous pourriez vous poser en cas de chômage ou de licenciement.
 

Conservation de la mutuelle par les salariés licenciés

 
Bonne nouvelle, depuis le 1er juillet 2009, les salariés licenciés peuvent, sous conditions, garder pendant une certaine durée leur mutuelle de groupe.
  • Quelles conditions ?
Cette possibilité de conserver la mutuelle de l’entreprise est ouverte aux CDI et aux CDD possédant des droits au chômage. Les garanties de la mutuelle peuvent être conservées de 1 à 9 mois maximum, en fonction de la durée du contrat de travail dans l’entreprise. 

Exemple : si vous avez travaillé entre 4 et 5 mois dans l’entreprise, vous pourrez conserver votre mutuelle pendant 4 mois après votre licenciement.
  • Quel coût pour le salarié licencié ?
L’avantage est que l’entreprise continue à payer sa part de la cotisation de la mutuelle. Le salarié licencié a donc accès à une couverture santé avec une protection importante (comme souvent avec les mutuelles d’entreprise), et moins cher que s’il souscrivait une mutuelle individuelle.

Cependant, celui-ci devra avancer les 9 mois de cotisation, ce qui, dans une période certainement difficile financièrement, ne sera pas facile… Bien entendu, s’il trouve une autre mutuelle, ou un autre emploi pendant ce laps de temps, ses cotisations en trop lui seront remboursées !
  • Quelles formalités à remplir ?
Quasiment aucune ! Le salarié licencié doit seulement prévenir son ancien employeur qu’il est bien couvert par l’assurance chômage, qui lui permet donc de garder sa mutuelle santé.

Il doit également le prévenir de tout changement dans sa situation, comme par exemple : embauche dans une nouvelle entreprise, fin des droits du chômage, etc…
 

Quelle mutuelle pour les chômeurs ? 

 
Vous êtes chômeur et n’avez pas de mutuelle santé ? Mutuelle-land.com vous aide à choisir la complémentaire santé qui vous est la mieux adaptée.

En effet, que vous soyez au chômage ne signifie pas que vos besoins en santé sont moins grands. Au contraire, vos ressources financières sont certainement moins étoffées, et sans protection de santé, il vaut mieux qu’un accident ne vous arrive pas.

Il est donc vraiment recommandé de souscrire une mutuelle quand vous êtes au chômage, même si vous pensez trouver un travail bientôt.

Si vos revenus sont faibles, il vaut mieux faire une demande auprès de l’Etat pour avoir accès à la CMU-C ou à l’ACS. Mais si vos revenus restent corrects, il vous faudra choisir une mutuelle santé.

L’objectif étant que les cotisations de la mutuelle santé ne vous prennent pas tout votre budget, mais que vous soyez tout de même correctement protégé. Il faut donc trouver le juste équilibre entre prix et garanties.
 

Pour vous aider à choisir votre mutuelle

 
Pour vous aider à choisir votre mutuelle, nous vous conseillons d’utiliser notre comparateur de mutuelle santé. En quelques clics, nous comparons les tarifs et garanties de nos partenaires mutuelles et assureurs. Vous pouvez ensuite choisir l’offre de la mutuelle ou de l’assureur qui vous convient le mieux, en fonction de votre budget et de vos besoins.

Comparer les mutuelles santé sur Mutuelle-land.com est simple, gratuit et sans engagement, alors pourquoi s’en priver ?
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES