Questions pratiques sur les mutuelles

Remboursement pédiatrie : comment ça marche ?

Publié par le , Mis à jour le 01/04/2015 à 17:01

Pour soigner son enfant, l’idéal est de l’emmener consulter un pédiatre, c’est à dire un médecin spécialiste des soins des jeunes enfants. Comme ses confrères, la consultation chez le pédiatre a un coût et est pris en charge par la Sécurité Sociale et les bonnes mutuelles santé.

Remboursement pédiatrie par l’Assurance Maladie

Le remboursement des actes de pédiatrie par la Sécurité Sociale dépend d’abord de son type d’honoraires. Si les actes du pédiatre sont pratiqués dans dépassement d’honoraire, on dit de lui qu’il est en secteur 1. Le tarif de base de ce médecin est le même que celui de l’Assurance Maladie. En d’autre termes, les parents n’auront pas frocément un gros restant à charge.

En revanche, si le pédiatre pratique les dépassements d’honoraires, on dit qu’il est en secteur 2, ses tarifs peuvent être plus élevés (dans la limite du tact et mesure) que ses confrères du secteur 1.

La prise en charge d’une consultation pédiatrique par le régime obligatoire est de 70 %.

Secteur 1 :

Les tarifs de consultations varient selon l’âge de l’enfant mais la base de remboursement de l’assurance maladie.

Consultation et base de remboursement : 31 euros pour les moins de 2 ans à 6 ans

Consultation et base de remboursement : 28 euros pour les enfants de 6 à 16 ans

Secteur 2 :

Les tarifs de consultations sont fixés librement par les pédiatres mais les bases de remboursement de la Sécu sont fixes :

Base de remboursement : 28 euros pour les moins de 2 ans

Base de remboursement : 23 euros pour les enfants de 2 à 16 ans

Remboursement mutuelle des soins pédiatriques

En générale les mutuelles familiales proposent une couverture adaptée aux besoins de santé des enfants. La vraie question est de connaitre le taux de remboursement de la complémentaire santé. Une mutuelle proposant un niveau de remboursement à hauteur de 200 % ou 300 % revient à prendre en charge 2 ou 3 fois le tarif de base de la Sécu.

L’idéal étant d’être pris en charge par une mutuelle en frais réels, c’est-à-dire qui prend la totalité du restant à charge après de passage de l’assurance maladie. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES