Questions pratiques sur les mutuelles

Comment est prise en charge l'orthodontie ?

Publié par le

Que l’on soit encore enfant ou déjà adulte, l’on peut nécessiter la pose d’un appareil dentaire. Objectif : corriger les dents mal positionnées et les malformations des mâchoires dans un but fonctionnel et esthétique. Voici comment l’appareil dentaire est pris en charge par l’assurance Maladie et les mutuelles santé.

Remboursement d’orthodontie : quel appareil dentaire choisir ?

L’appareil dentaire fixe. Ce type d’appareil assez répandu se colle sur chaque dent et se traite par des phases de contention régulières afin de replacer petit à petit les dents du patient. Ce traitement est assez long, de quelques mois à plusieurs années.

L’appareil dentaire amovible. Ce petit dispositif – souvent appelé « gouttière » - est plus adapté à des corrections mineures. Il replace les dents en douceur, car l’appareil se porte le plus souvent la nuit.

Les appareils plus récents. Ces derniers n’inventent rien en matière de correction mais jouent davantage sur l’esthétisme. L’appareil joue sur la teinte des bagues, qui prennent la teinte des dents ou devient transparent. Enfin, toujours dans un objectif de discrétion, les appareils peuvent aujourd’hui se placer sur la partie linguale des dents (c’est-à-dire la partie invisible).

Un remboursement selon l’âge du patient

La prise en charge des appareils dentaires tient plus de l’âge du patient que su type d’appareil choisi. Le traitement des enfants et des adolescents de moins de 16 ans sont remboursés par l’Assurance Maladie, après accord préalable.

Les jeunes de plus de 16 ans peuvent eux également bénéficier d’un remboursement conditionnel de la part de l’Assurance Maladie : pour un semestre seulement et avant une intervention chirurgicale.

Le niveau de remboursement pratiqué par l’Assurance Maladie n’est pas énorme puisqu’il prend en charge à hauteur de 70 % les actes dont le montant est inférieur à 91 euros ; et à hauteur de 100 % les actes dont le montant est supérieur à 91 euros et ceux dans le cadre des tarifs de responsabilité. Or, ce tarif de responsabilité est souvent très inférieur au coût réel de l’acte. C’est pourquoi au-delà de la Sécurité Sociale, il est primordial de souscrire une bonne mutuelle santé.

Pour les adultes, l’Assurance Maladie ne prend plus en charge l’orthodontie. D’où l’intérêt également d’avoir une mutuelle efficace, dont les garanties dentaires assurent au moins une partie de ce budget.

Loi ANI : une mutuelle dentaire insuffisante ?

Bien que la loi ANI garantisse un panier de soins minimum, notamment pour les garanties dentaires, il est possible que le contrat ne suffise pas à couvrir une partie suffisante des frais. L’entreprise peut proposer une mutuelle collective à ses salariés mais certains peuvent avoir besoin d’une meilleure couverture, notamment pour le poste dentaire qui représente un véritable budget.

Les assurés peuvent alors opter pour une surmutuelle, un contrat de mutuelle qui vient compléter la couverture initiale offerte par l’employeur. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

GUIDE DES MUTUELLES