Vaccination Voyage

Qu'est-ce qu'Ebola ? Causes, symptômes et traitements

Publié par le

Ebola : cause, symptômes et traitements

La maladie à virus Ebola est une maladie virale aiguë sévère. Appartenant au genre Ebolavirus de la famille des Filoviridae, ce virus se propage dans les populations par transmission interhumaine. La dernière grande épidémie a, selon l’OMS, provoqué le décès de plus de 11 000 personnes.  

Histoire, cause et épidémiologie d’Ebola

Découvert en 1976 lors d’un pic épidémique au Soudan et en République démocratique du Congo, le virus Ebola appartient au genre Ebolavirus de la famille des Filoviridae (filovirus). Il existe 5 souches différentes identifiées du virus : Bundibugyo (BDBV), Zaïre (EBOV), Reston (RESTV), Soudan (SUDV), Forêt de Taï (TAFV).

A l’origine de cette maladie on retrouve des chauves-souris frugivores, soupçonnées d’être les hôtes naturels du virus Ebola. Si le virus ne les rend pas malades il devient pathogène lors de l’infection d’autres animaux sauvages de la forêt tropicale tels que les singes. C’est en manipulant ces animaux que l’homme peut alors être contaminé. Le virus se propage dès lors entre les hommes.

La sévérité pathologique peut varier selon les épidémies et l'espèce virale. Le taux de létalité est ainsi compris entre 30 et 90 %. Depuis 1976 et la découverte du virus on dénombre une vingtaine de flambées épidémiques. Les principales flambées ont eu lieu en :

  • 1995 : 254 morts en République démocratique du Congo ;
  • 2000 : 224 morts en Uganda ;
  • 2003 : 128 morts au Congo ;
  • 2007 : 187 morts en République démocratique du Congo.

La plus grande épidémie est néanmoins plus récente et date de 2014. Lorsqu’en juin 2016, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) annonce la fin officielle de l’épidémie, le bilan est d’au moins 28 000 cas officiellement déclarés, et de plus de 11 000 décès.

 

ebola-2

 

Quels sont les symptômes d’Ebola ?

La période d’incubation de la maladie à virus Ebola varie de 2 à 21 jours, le plus souvent de 4 à 9 jours. Si le risque de transmission est nul durant cette période d’incubation, il devient modéré lorsque surviennent les premiers symptômes et fort lorsque la maladie est installée. Une fois guéris les patients ne sont plus infectieux. L’Institut Pasteur alerte toutefois sur le risque de transmission par le sperme : « il convient simplement de prendre des précautions car le sperme peut continuer de transmettre le virus jusqu’à plusieurs mois après la guérison clinique ».

Maladie virale aiguë sévère, Ebola se caractérise initialement par des symptômes non spécifiques. La maladie à virus Ebola se caractérise ainsi par une soudaine montée de fièvre accompagnée d'une fatigue physique, de douleurs musculaires, de céphalées ainsi que de maux de gorge. Viennent ensuite des vomissements, diarrhées, éruptions cutanées, une atteinte rénale et hépatique et parfois des hémorragies internes et externes.

Quelle prévention et traitement contre Ebola ?

Actuellement il n’existe aucun traitement ou vaccin contre le virus. Un vaccin expérimental est toutefois utilisé « en vaccination en anneau pour stopper la transmission du virus », explique l’Institut Pasteur.

Si le virus ne dispose d'aucun traitement spécifique, de nombreux traitements symptomatiques peuvent permettre d'éviter le décès du patient. Les personnes atteintes par le virus ont effet besoin de soins intensifs afin de traiter les symptômes.

Pour stopper l’épidémie et la contagion, il existe néanmoins certaines précautions anti-infectieuses. Les autorités sanitaires conseillent ainsi fortement de ne pas fréquenter les malades, d’éviter tout contact avec des liquides infectés et de se laver les mains régulièrement. Des gants, masques, lunettes ou combinaisons sont également indispensables.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES